"Là où les chiens aboient par la queue" d'Estelle-Sarah Bulle


Grâce aux confidences de son père et de ses tantes, la narratrice retrace ses racines guadeloupéennes.

Avec un ton tantôt tendre, tantôt rude, toujours juste, Antoine nous livre un portrait de son île.

"La désorientale" guadeloupéenne, un délice de lecture !

Retrouvez-nous sur
  • Facebook - Black Circle
POSTS RÉCENTS :
  • b-facebook